• PARTENAIRES LOCAUX

     

    Les premiers partenaires d’ASD :

    • AIDMR (Association Interzone pour le Développement en Milieu Rural)
    • AVAPAS ( Association pour la vulgarisation et l’appui aux producteurs agroécologistes « Need la baoogo » au Sahel
    • BAOWEND-SOM sur la gestion des conflits et la Communication NonViolente en milieu scolaire.
    • ASHOKA SAHEL : participation au projet sur des formations sur l’empathie et aide à la recherche de partenaires techniques et financiers.

    D’autres partenariats sont en cours de discussion sur les thèmes de l’éducation et la résilience.

     

    Logo Ashoka

     

    Ashoka est la première association mondiale d’entrepreneurs leaders sociaux – hommes et femmes, avec des solutions pour l’évolution systématique des plus urgents problèmes sociaux du monde. Depuis 1981, Ashoka a élu plus de 3000 grands entrepreneurs sociaux en tant que Fellows Ashoka, leur offrant un soutien financier, un soutien professionnel et l’accès à un réseau mondial de pairs dans plus de 70 pays.

     

    Mission & Vision :

    • La vision d’Ashoka est celle d’un monde de liberté, de confiance et de soutien pour la consolidation d’une société au sein de laquelle tout individu pourrait devenir outil de changement pour répondre aux problèmes sociaux qui nous assaillent et nous inhibent.
    • La mission d’Ashoka vise à développer un secteur social structuré et mondialement interconnecté, propice à l’émergence d’initiatives innovantes. Ashoka s’engage ainsi à investir dans des projets sociaux créatifs pour la seule évidence qu’ils sont, à ses yeux, une réelle et puissante force de changement dans le Monde.

    Programmes d’Ashoka Sahel – Empathie

    Ashoka Sahel travaille sur plusieurs programmes dont le fellowship (réseau d’entrepreneurs sociaux et éthiques, sources de changements) et l’empathie dans le domaine de l’éducation.

    Ashoka pense que l’empathie est l’une des plus importantes questions de notre temps, qu’elle joue un rôle essentiel dans l’innovation, le changement, et la résolution de problèmes sociaux systémiques ancrés. Nous avons besoin des compétences d’empathie – la capacité de comprendre ce que d’autres personnes ressentent pour guider nos pensées et actions dans le monde par des moyens qui ne sont pas nuisibles et qui contribuent au changement positif.

    Ashoka s’engage pour un monde dans lequel chaque individu a l’occasion d’apprendre les compétences de l’empathie et chaque institution, de l’école à la grosse société et au pays, intègre l’empathie comme principe et pratique de base. L’étape la plus cruciale pour y parvenir est de s’assurer que chaque enfant maîtrise l’empathie. Sans cette compétence, il ou elle fera du mal à des individus et des groupes, il sera marginalisé, et ne sera pas capable de se joindre à d’autres pour apporter un changement bénéfique dans le monde.

    Pour plus d’informations

     

     

    aidmr1

    L’AIDMR  est née du partenariat avec l’association Emmaus Lescar-Pau en France. Des actions sont menées sur le terrain depuis 1993 montrant qu’un paysan est capable d’assurer son propre développement sans être assisté. L’association a été officiellement créée en 2002.

    En 2007 la rencontre entre l’AIDMR, Emmaüs Lescare Pau et Terre & Humanisme fait naitre une riche complémentarité entre les actions menées par l’AIDMR et Emmaüs Lescare Pau (réinsertion, précarité, voyages d’échanges et missions d’appuis, …) et l’expérience agroécologique apportée par Terre et Humanisme (approche technique et ingénierie de formation).
    Ces diverses approches et expériences constituent un laboratoire d’idées pour la diffusion des pratiques agroécologiques en milieu paysan.

    L’AIDMR intervient dans 47 villages répartis dans 4 provinces (Bam, Namentenga, Oubritenga et Sanmatenga) et 2 régions du Burkina Faso (plateau central et centre nord) et soutient 620 familles membres.

    Pour accompagner les actions menées par l’AIDMR en milieu rural, l’association a mis en place un dispositif d’animateurs endogènes. Ce dispositif permet d’assurer l’animation et le suivi de proximité des paysans membres de l’AIDMR. Les animateurs endogènes ont pour caractéristique d’habiter dans leur zone d’animation, et sont tous des paysans.

    L’AIDMR dispose de plusieurs sites de pratiques agroécologiques répartis en différents points stratégiques du Burkina Faso. Elle dispose ainsi d’un site de formation et de deux sites de production.

    Contact:
    Responsable AIDMR : Ablacé Compaoré au (00226) 50 50 77 32 / (00226) 76 61 45 12 ou par email à compablace@hotmail.com

    Ablacé COMPAORE est aussi membre de l’Association ACTIONS SOLIDAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT

    Pour plus d’informations :   aidmr.wordpress.com

    Logo AVAPAS

    AVAPAS : Association pour la vulgarisation et l’appui aux producteurs agroécologistes « Need la baoogo » au Sahel –  Zones d’intervention : Province de Sanmatenga

    Fondée par un des tous premiers élèves de Pierre Rabhi au Burkina Faso et accompagnée par Terre et Humanisme depuis 2005, l’AVAPAS est particulièrement engagée dans le renforcement des capacités de maîtres paysans agroécologistes. Elle propose des formations, de l’appui-conseil et le suivi technique de champs écoles tels que les « PAG-PUUGO » ou champ à fort rendement optimisé. Elle sensibilise le public à travers des visites commentées de ses sites de référence, propices au rayonnement et à la transmission d’expérience de paysan à paysan ».

     

    Logo Baowend-SOm

    Une présentation des actions et des résultats menée par cette association :  Note sur l’école de DE ZONGO NABITENGA et la pratique de la CNV

     

    Note mise en ligne le 31/07/16